fbpx

5 étapes pour réussir le business plan d’un cabinet médical

10-05-20220 commentaires

Vous envisagez d’ouvrir un cabinet médical ? Pour mener votre projet à bien, il faut faire les choses dans l’ordre. Dans un premier temps, il est fortement conseillé de vous pencher sur un business plan pour préparer l’ouverture de votre cabinet médical. Sans être obligatoire, la rédaction du business plan d’un cabinet médical reste une des meilleures façons de clarifier votre projet, de fixer vos objectifs et de présenter votre plan d’action sous son meilleur jour pour obtenir les financements nécessaires à la création de votre futur cabinet médical. Et comme l’élaboration d’un business plan n’est pas nécessairement votre spécialité, voici un guide en 5 étapes pour vous accompagner.

Étape 1 : Réaliser une étude de marché avant le business plan du cabinet médical

L’étude de marché est un prérequis indispensable si vous vous demandez comment ouvrir un cabinet médical. Si vous vous installez en zone sous-dotée ou si vous exercez une spécialité particulièrement recherchée, l’importance de l’étude marché est moindre. En effet, dans ces cas, le besoin de soins est tel que vous avez quasiment la garantie d’une activité assurée sur le long terme.

L’étude de marché pour l’installation de votre futur cabinet médical est une aide précieuse qui vous fournira de nombreux indicateurs pour déterminer votre lieu d’exercice idéal. L’étude de marché précédant l’ouverture d’un cabinet médical repose sur deux axes principaux.

L’étude démographique, sociale et économique

L’étude du profil démographique est très utile pour déterminer le type de patientèle et ses perspectives d’évolution à un endroit donné. Par exemple, si vous exercez la pédiatrie, vous éviterez de vous installer dans une zone où le renouvellement de la population est faible.

Pour établir un profil démographique, économique et social, plusieurs éléments sont à prendre en compte tels que la pyramide des âges, la densité de population, les catégories socio-professionnelles, le revenu moyen, le taux de chômage, etc. Pour obtenir ce genre d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de l’INSEE.

L’étude des besoins de santé

Connaître l’offre de soins déjà proposée et les structures médicales en place est une donnée cruciale, car elle va déterminer votre positionnement dans votre zone d’exercice. Par exemple, si vous souhaitez vous installer comme infirmière libérale dans une zone sur-dotée, il vous faudra reprendre ou intégrer un cabinet de groupe déjà existant. 

Étape 2 : Choisir un statut juridique pour le cabinet médical

En tant que futur médecin ou professionnel de santé libéral, il vous faut choisir un statut juridique adapté aux cabinets médicaux. 

      • L’entreprise Individuelle au régime de l’impôt sur le revenu, imposée dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) ;
      • La Société d’Exercice Libéral (SEL), à responsabilité limitée (SELARL) ou par actions simplifiée (SELAS), seul ou à plusieurs associés. Ces sociétés fonctionnent de la même manière que les sociétés de capitaux (EURL/SARL, SASU/SAS) avec des spécificités comptables et fiscales.

Pour la gestion fiscale et comptable de votre structure, l’idéal est de faire appel aux services d’un expert-comptable. Vous pouvez également vous tourner vers un site de comptabilité en ligne spécialisé dans la gestion des professions médicales.

Étape 3 : Trouver un local pour ouvrir le cabinet médical

En amont de la rédaction du business plan, la recherche d’un local adapté pour votre cabinet médical est importante, car les charges immobilières (location ou achat) sont un élément à prendre en compte dans votre budget prévisionnel. Parmi les critères de sélection de votre local, certains sont incontournables :

      • L’espace pour une salle d’attente ;
      • La prévision des sanitaires (w.c., lavabos) ;
      • Une surface minimum de 17 m2 ;
      • Le respect des normes d’accessibilité en vigueur.

Prévoyez également l’investissement dans un matériel médical de qualité. Sephira propose des solutions adaptées et fonctionnelles pour les professionnels de santé installés en libéral. Intellio next est un logiciel de télétransmission en ligne conçu pour une gestion simple, rapide et sécurisée des FSE, le suivi des paiements et la facturation. 

Étape 4 : Rédiger le business plan pour le cabinet médical

Lorsque vous avez réuni toutes les informations nécessaires, vous êtes prêt pour la rédaction de votre business plan. Ce dernier se présente en deux parties : la partie rédigée et la partie chiffrée.

Partie 1 du business plan : la synthèse rédigée

L’exercice n’est pas très éloigné de celui de la lettre de motivation. Dans la partie rédigée, il s’agit de présenter votre projet en détail :

      • Exposez vos motivations et vos objectifs ;
      • Présentez-vous et votre équipe si vous ouvrez un cabinet groupé ;
      • Détaillez votre étude de marché ;
      • Annoncez et justifiez votre choix de statut juridique ;
      • Expliquez votre stratégie de recherche de patients et votre plan de communication pour informer vos futurs patients de l’ouverture de votre cabinet.

Partie 2 du business plan : les chiffres

La partie du budget prévisionnel est fondamentale. Vous devez établir une liste de l’ensemble des éléments liés au fonctionnement financier de votre cabinet :

      • Les recettes prévues ;
      • Les charges à prendre en compte ;
      • Les impôts ;
      • Les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour l’ouverture de votre cabinet ;
      • L’apport de votre capital personnel.

Étape 5 : Obtenir des financements pour la création du cabinet médical

Vous voilà presque prêt à ouvrir votre cabinet médical ! Presque… car il vous reste une action à mener et pas des moindres : la recherche du financement. C’est à ce moment que vous pouvez vous féliciter d’avoir bien planché sur votre business plan qui s’avère fort utile pour solliciter des solutions de financement.

En effet, comme pour la création d’une entreprise, vous mettez toutes les chances de votre côté en présentant un projet clair, viable et solide à vos partenaires financiers. Vous pouvez donc démarcher les banques et les organismes spécialisés dans les crédits aux professionnels de santé.

Avant de souscrire un emprunt, assurez-vous d’avoir bien étudié tous les dispositifs d’aides existants, car ils sont assez nombreux. N’hésitez pas à vous adresser à l’ARS ou à la CPAM pour obtenir des informations.

Si l’élaboration du business plan pour votre cabinet médical vous paraît compliquée à réaliser seul, il existe plusieurs sites qui proposent des modèles à télécharger ou même un accompagnement personnalisé. N’hésitez pas à vous faire aider !

Suivez-nous

Articles

Recherche par mot-clé :

Nos derniers articles

Newsletter

    À propos

    Acteur majeur depuis plus de 20 ans, dans la télétransmission et l’informatique médicale, Sephira équipe plus de 26 000 professionnels de santé libéraux (médecin généraliste, spécialiste, kinésithérapeute, infirmier, etc.) et autres professions (opticiens, artisans taxis, pharmacies, etc.).

    Nous leur proposons des solutions informatiques et logiciels de cabinet médical permettant de télétransmettre les feuilles de soins électroniques avec la carte Vitale et de gérer leur cabinet au quotidien (dossiers patient, édition d’ordonnances, etc.) mais aussi d’optimiser leur gestion du tiers payant.

    Contact

    L'équipe Sephira se tient à votre disposition

    Parrainage

    Boutique

    Groupe DL Software

    Informations

    Lundi au vendredi, de 8h30 à 18h30

    Sephira SAS
    12 rue Vincent Scotto
    72000 - Le Mans

    Newsletter