Addict'Aide : un nouveau portail pour aider à la gestion des addictions

Le portail Addict'Aide a été lancé le 27 novembre pour sensibiliser et informer les acteurs sur les addictions au travail. Un site qui peut être utile autant au plan professionnel que personnel.

Les conduites addictives dans le monde du travail constituent une préoccupation de plus en plus croissante. Les partenaires sociaux ont récemment pris en compte, au niveau national, les enjeux de cette réalité.  D’ailleurs, la prévention des conduites addictives a été introduite dans le 3e plan santé au travail 2016-2020.

Site de référence

La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et le ministère du Travail ont donc soutenu l’initiative du Fonds Actions Addictions (F2A) de créer un site de référence, qui rassemble et organise les informations sur les bonnes pratiques en matière de prévention et de prise en charge des conduites addictives en milieu de travail. Le portail www.addictaide.fr/travail, concrétise la volonté de faire de la prévention dans les milieux professionnels un objectif prioritaire. Sur ce portail, tout le monde, dont les professionnels de santé, peut consulter de façon anonyme et gratuite les informations dont il a besoin, soit à titre professionnel, soit à titre personnel, afin de s’informer sur:

  • les méthodes de prévention et de prise en charge des addictions ;
  • la problématique des addictions dans le contexte du travail ;
  • les bonnes pratiques, guides, méthodes et démarches utiles.

 

Des chiffres préoccupants

Pour rappel, la population en activité est aujourd’hui concernée par des niveaux élevés de consommation de substances psychoactives. Pour certains produits tels que le tabac et les médicaments psychotropes les taux sont supérieurs à la prévalence observée en population générale :

  • 30,5% des actifs occupés fument quotidiennement contre 29 % en population générale 18-75 ans.
  • 18,6% des actifs occupés ont eu un épisode d’alcoolisation ponctuelle importante (API) dans le mois contre 17% en population générale.

Au-delà des conséquences des consommations de substances psychoactives sur les accidents du travail (10 à 20 % des accidents du travail seraient liés à l’alcool selon les derniers chiffres connus de l’expertise INSERM de 2003), les dommages individuels et collectifs en termes de santé et de qualité de vie au travail sur le bien-être, le climat social et la performance des organisations nécessitent une prise en compte effective des conduites addictives en milieu de travail.

autres articles :

  1. Les recettes de l'Assurance maladie pour les maîtrises des dépenses en 2018
  2. Vaccination : pour une extension du rôle des infirmiers
  3. La France en retard sur l’automédication responsable
  4. Infirmiers libéraux : un nouvel avenant signé en attendant d’autres négociations en 2018
  5. Les recommandations de la Cour des comptes pour sortir le système de santé de la spirale infernale
  6. Valorisation des missions et hausse des tarifs pour les sages-femmes
  7. Les objectifs affichés du nouveau président de l’Ordre infirmier
  8. Tiers payant intégral : un rapport gouvernemental d’ici fin mars
  9. appli carte Vitale : SEPHIRA 1er éditeur à obtenir la conformité logicielle avec Intellio
  10. Télémédecine : vers les premières facturations en septembre