Revalorisations tarifaires : le 1er novembre, c'est au tour des consultations complexes et très complexes

Conformément au calendrier fixé lors de la signature de la convention médicale de 2016, une nouvelle salve d’augmentations de tarifs va entrer en vigueur ce 1er novembre. Elle concerne les consultations complexes et très complexes. Comme à chaque fois, les équipes SEPHIRA sont mobilisées pour faciliter la mise à jour de ses produits de facturation.

Les évolutions tarifaires du 1er novembre 2017 suivent la logique de mise en œuvre adoptée lors de la négociation de la convention médicale de 2016, à savoir mettre en place des consultations différenciées en fonction de leur niveau de complexité ou de leur enjeu en termes de santé publique. Pour mémoire, cette volonté s’est traduite par le regroupement des types de consultations en quatre grandes familles de consultations : références ; coordonnées ; complexes ; très complexes. Les majorations du 1er novembre se concentrent sur les consultations complexes et très complexes. Les nouvelles consultations et majorations ne sont toutefois applicables que si le médecin respecte les tarifs opposables (TO) ou s’il est en secteur 1 OPTAM (options pratiques tarifaires maîtrisées). Au regard du type de consultations concernées, les revalorisations vont principalement impacter les médecins spécialistes.

Hausse des consultations complexes spécifiques

Ce sont les consultations complexes qui font l’objet de toutes les attentions cette fois-ci. À commencer par les consultations dites spécifiques. Quatre de ces consultations passent à 46 €. Il s’agit de la consultation de contraception et de prévention, de la consultation de consultation de suivi de l’obésité, de la consultation obligatoire de l’enfant et de la consultation de sortie de maternité. À côté de cela, dix consultations complexes spécifiques voient leur majoration passer à 16 € (à ajouter au C ou au CS).

Les majorations pour consultations complexes

Les revalorisations touchent également une série de consultations complexes. Quatre nouvelles majorations de 16 € sont créées. Cela concerne la première consultation spécifique pour une tuberculose, la première consultation spécifique pour une thrombophilie grave héréditaire, la consultation spécifique d’un enfant atteint d’une pathologie oculaire grave ou d’une pathologie générale avec déficience grave, et, enfin, la première consultation spécifique pour initier un traitement complexe en cas de fibrose pulmonaire ou de mycose pulmonaire.

Quatre majorations existantes sont également revues à la hausse. Ainsi, la majoration MTA passe de 20 à 23 €, les majorations MPF et MAF passent de 10 à 20 € et la majoration MCE passe de 10 à 16 €.

Les consultations très complexes

Dernier volet des revalorisations du 1er novembre concerne les cas les plus complexes de consultation. Trois consultations très complexes passent à 60 €. Il s’agit en particulier de la visite longue pour des patients atteints de pathologie neurodégénérative (elle ne peut être facturée que trois fois par an). Les deux autres concernent des consultations pédiatriques.

Enfin, sept majorations pour consultation très complexes de niveau 4 passent à 30 €, majoration à ajouter au tarif de base de la consultation.

À noter : la prochaine grande série d’augmentations est programmée pour le 1er janvier 2018.

 

Comment mettre à jour ses outils de facturation ?

Pour les praticiens qui utilisent les produits de facturation SEPHIRA (Intellio et Webintellio), ces revalorisations sont automatisées dans vos outils, une simple télétransmission suffit pour charger la mise à jour tarifaire.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre rubrique dédiée à la convention.
>> support – convention-medicale

autres articles :

  1. Infirmiers libéraux : les négociations conventionnelles ont repris
  2. Télémédecine : vers les premières facturations en septembre
  3. Communautés Professionnelles Territoriales : début des négociations sur leur financement
  4. 9 mesures tarifaires de la convention médicale applicables au 1er semestre 2017
  5. PLFSS 2019 : les professionnels de santé libéraux placés au cœur du premier recours
  6. Infirmiers libéraux : un nouvel avenant signé en attendant d’autres négociations en 2018
  7. Convention médicale : nouveau forfait et nouvelles majorations entrent en scène le 1er janvier 2018
  8. Revalorisations tarifaires et actes complexes : 30mn pour faire le tour de la question
  9. Forfait Structure des médecins : Attention, vous n'avez que jusqu'au 31 janvier minuit pour déclarer vos indicateurs.
  10. Convention médicale: les revalorisations du 1er juillet