appli carte Vitale : SEPHIRA 1er éditeur à obtenir la conformité logicielle avec Intellio

Testée en avant-première par la ministre de la santé, Mme Agnès BUZYN, le 25 avril dernier, "la carte Vitale numérique" devrait être expérimentée dans les mois qui viennent. Pas sans l'aide des médecins équipés du logiciel Intellio puisque SEPHIRA est le premier éditeur du marché à avoir obtenu la conformité logicielle sur cette application. 

Le 12 avril 2019, le logiciel Intellio a reçu l'agrément appli carte Vitale (apCV), faisant de SEPHIRA le premier éditeur agréé « Expérimentation ApCV » du marché.
L'ApCV fait partie des 26 «actions» du plan d'Agnès BUZYN pour «accélérer le virage numérique» dans le secteur de la santé, dont certaines sont déjà connues, comme le déploiement du dossier médical partagé ou de la télémédecine.
Expérimenté dès cette année, le dispositif sera généralisé à partir de 2021, selon la feuille de route du numérique en santé. Dans les faits, comment est-ce que cela fonctionne?

Côté patient

L'assuré dispose sur son smartphone, de l'application carte Vitale qui est sa carte vitale dématérialisée.
Protégée par un code secret, elle contient les données d'identification de l'assuré et de ses bénéficiaires.
Plus de problème d’assuré ayant oublié sa carte Vitale…
Dans le cadre de l’expérimentation, une fois chez le professionnel de santé, le patient choisit le mode d'échange en fonction de la technologie utilisée par le PS permettant de lire les informations en carte.

 

Côté PS

Dans le cadre de l’expérimentation, quatre technologies ont été retenues pour développer ce service côté patient et professionnel de santé.
SEPHIRA a retenu la technologie TAG NFC pour récupérer les informations embarquées dans l’appli carte Vitale. Ce TAG contient les données d’identification du professionnel de santé. Il s'agit de la technologie utilisée par exemple pour lire les informations contenues dans les badges d'accès et qui assure le maximum de respect de l'intégrité des données et de sécurité pour le PS comme pour la patient.

L’assuré a juste à poser son smartphone sur le TAG NFC du professionnel de santé pour que l’acquisition des données de l’assuré et de ses bénéficiaires ait lieu.

Ensuite, le Professionnel de Santé choisit, comme avec une carte vitale classique, le bénéficiaire des soins dans sa solution logicielle. L'application carte Vitale est couplée au service d'interrogation des droits en ligne (ADRi), qui se lance automatiquement pour récupérer des droits à jour afin de sécuriser la FSE.


Un dispositif testé dès cet été... avec les médecins, infirmières et kinés SEPHIRA

Un décret d'expérimentation permettant la mise en place d’une "appli carte Vitale" sera publié cet été. Il permettra de tester le dispositif dans le Rhône et les Alpes-Maritimes pendant un an. Il sera ensuite généralisé progressivement à l'ensemble des territoires et des assurés.


Pourquoi pas vous?

Vous êtes un médecin, infirmier(e) ou kiné installé dans l'un des deux départements "testeurs" et seriez intéressé par l'expérimentation?
Ecrivez-nous à l'adresse [email protected]
Nous vous expliquerons la marche à suivre pour vous et vos patients et vous accompagnerons avec les organismes d’assurance maladie concernés.

Review Overview
5.00
Overall Score
Merci
tres vrai

autres articles :

  1. Ecoutez l'interview d'Isabelle FRANCOIS, DGA de SEPHIRA sur France Bleu
  2. 5 choses à savoir sur SEPHIRA
  3. Le Maine Libre rend hommage à l'innovation SEPHIRA.