Le tiers payant généralisé est-il obligatoire même en visite à domicile ?

Tiers Payant généralisé :

En fonction de votre type d’exercice, penser à la manière de pratiquer le tiers payant lors de la prise en charge des patients à domicile est loin d’être anecdotique. 

En savoir plus ?

Découvrez notre solution de gestion de tiers payant

Remplissez ce formulaire :






Visites et soins à domicile : ça reste important

Même si les visites à domicile sont en baisses régulière depuis les années 90, surtout pour les médecins, elles représentent encore une part non négligeable de l’activité selon les professions de santé et leur région d’exercice.

Ainsi, selon la dernière étude de l’Irdes (Institut de recherche et documentation en économie de la santé) sur le sujet, au Nord et au Sud-Ouest de la France, les médecins généralistes peuvent encore effectuer jusqu’à 980 visites à domicile par an. Et en moyenne, les visites à domicile représentent encore 12% de l’activité des médecins généralistes.

De leur côté, les 110 000 infirmières libérales françaises assurent 93% des soins à domicile.

Découvrez la nouvelle édition de notre mémo sur le Tiers Payant !

Report de la loi, rapports IGAS, autant d’évènements qui ont modifié les règles. Ce mémo fait le point sur le dispositif et ambitionne de vous aider, pas à pas, dans votre pratique du Tiers Payant.

Tiers payant généralisé obligatoire au cabinet comme au domicile

Or, et le texte de la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé (article 83) ne laisse aucune place au doute sur ce point, l’obligation de tiers payant généralisé se déploie en fonction du type d’assurés et ne tient pas compte du lieu de la prise en charge du patient.

Le tiers payant généralisé est donc obligatoire en cabinet comme à domicile.

Penser aux solutions pour préserver le temps médical

Reste aux professionnels de santé à trouver les solutions qui lui permettent le mieux de maîtriser le temps administratif qu’il aura à consacrer à cette question.

La solution de pratiquer le tiers payant avec des feuilles de soins papiers est à réserver à ceux qui font très peu de domicile. Reste pour tous les autres à choisir parmi les solutions existantes sur le marché pour l’exercice en mobilité : avec ou sans ordinateurs, avec ou sans connexion en temps réel.

autres articles :

  1. Dentaire, optique et audio : à la recherche de la formule magique pour un reste à charge zéro.
  2. Revalorisations tarifaires : le 1er novembre, c'est au tour des consultations complexes et très complexes
  3. appli carte Vitale : SEPHIRA 1er éditeur à obtenir la conformité logicielle avec Intellio
  4. Web conférence Infirmière libérale : fin du TLA, comment facturer et télétransmettre autrement ? 12 Décembre, 14H30
  5. PLFSS 2019 : les professionnels de santé libéraux placés au cœur du premier recours
  6. Le Maine Libre rend hommage à l'innovation SEPHIRA.
  7. Convention médicale: les revalorisations du 1er juillet
  8. La ROSP 2018 : premiers résultats encourageants
  9. Ecoutez l'interview d'Isabelle FRANCOIS, DGA de SEPHIRA sur France Bleu
  10. Se conventionner avec 650 mutuelles et assurances en toute sérénité, c’est possible !